Yan Yalego, un artiste à la frontière du blues et du Jazz primitif

Bien qu’ayant découvert depuis de nombreux mois cet artiste, la sortie du Plan Uke n°4 dans lequel il est l’invité d’honneur, me permet de partager avec vous le plaisir que j’ai eu à entendre Yan à plusieurs reprises.

Aixois d’adoption, cet artiste multi-instrumentiste, est un virtuose du ukulélé et du banjolélé. Il utilise notre cher instrument dans des compositions à la frontière du blues et du Jazz premier teintés d’influence cajun et créole. Que ce soit dans des salles de spectacles, des scènes en plein air ou même dans des cuisines, écouter la musique de Yan Yalego, reste pour moi un plaisir indéniable.

Pour en savoir plus sur Yan, je vous invite à écouter le Plan Uke n°4 :

Mais également à visiter les pages sur divers sites et plateformes qui lui sont consacrés :

Le site officiel de Yan Yalego.

Yan Yalego sur Band camp où vous pouvez acheter ses morceaux et albums.

– La page de Yan Yalego sur ReverbNation.

– La page myspace de Yan Yalego.

– La page Facebook de Yan Yalego.

– La chaine Youtube de Yan Yalego.

Ouf, désormais plus d’excuses pour ne pas vous donner un peu de plaisir. Allez, on termine, avec un petit blues du sud ( de la France en l’occurrence).

I don’t want to set the world on Fire, reprise de Greg McMonagle

Toujours dans mes pérégrinations sur internet, je voudrais partager avec vous cette version d’un célèbre titre des années 40 intitulé I don’t want to set the world on Fire créé par un groupe rhythm and blues The Ink Spots en 1941.

Vous avez certainement entendu cette musique, en particulier les plus jeunes, car elle fut choisi comme fond musical pour le teaser du jeu vidéo Fallout 3 (à noter qu’au tout début on y voit d’ailleurs une statuette d’une jeune hawaïenne ou tahitienne jouant du ukulélé).

Je trouve que la version au ukulélé de Greg McMonagle est particulièrement réussie. Vous pouvez trouver un exemple de tablature sur le site de Doctor Uke (et plus précisément ici). Vous pouvez également retrouver une transcription du morceau dans la même tonalité sur l’excellent site Ukulpic.fr.

Je n’allais quand même pas garder cela pour moi tout seul.