Tonight, you belong to me. Une chanson faite pour le ukulele …

Après plusieurs semaines, je reviens sur le blog pour vous parler d’une chanson que j’apprécie beaucoup et qui semble avoir été faite pour être interprétée au ukulélé comme vous allez pouvoir le constater.

A l’origine, cette chanson, « Tonight, you belong to me » puisque c’est d’elle dont il s’agit, est une chanson populaire états-unienne écrite en 1926 par Billy Rose et Lee David. Elle fut enregistrée par Irving Kaufmann la même année puis par Gene Austin en 1927. Elle fut reprise à de nombreuses fois jusqu’en 1956 où elle atteint la 4° place au classement états-unien grâce à deux jeunes filles Patience et Prudence (là, vous pouvez avancer jusqu’à 3.16 mn avant que le morceau ne commence).

C’est bien beau tout cela mais le ukulélé, il est où ? Et bien il arrive, il arrive…

L’une des plus célèbres reprises provient du film de Carl Reiner, « The Jerk » (1979) où Steve Martin et Bernadette Peters en font une rversion mémorable (j’ai cependant des doutes sur le fait que Steve Martin joue vraiment sur ce morceau…).

Belle reprise, n’est-ce pas ? Et depuis, on ne compte plus les versions. En voici une que je trouve particulièrement réussie par Nosy Bay :

Alors cela vous donne envie à vous aussi ? Pour cela je vous encourage à regarder le très bon tutoriel fait par Ukulele Mike :

Et si vous préférez les versions à imprimer, en voici quelques unes :

– une version sur UkuleleTabs.

– une version sur Aligator Boogaloo.

– une version de chez Doctor Uke.

– une de chez l’indispensable Tonton Rémy.

Vous avez déjà de quoi faire. Je ne peux cependant terminer cet article sans vous donner une version tout à fait craquante et capable de vous convaincre du pouvoir de cette chanson.

N’hésitez pas à me faire part de vos commentaires et de vos ajouts de liens si vous le souhaitez.

Mack the Knife par Miles Ramsay

Voilà, l’une de mes chansons favorites, ici reprise de manière excellente par Miles Ramsay. J’ai cherché sa tablature (en particulier pour le mélange de picking et de strum) sans succès sur son blog Ukeonomics ou sur sa page Facebook. Ce sont, cependant, deux pages à visiter sans restriction tant il y a de belles choses à découvrir.

Heureusement, il est possible de trouver d’autres tablatures du même morceau par exemple ici, ou là encore.  Une petite recherche google vous donne plusieurs milliers de résultats.

Je craignais devoir me creuser les méninges et faire des arrêts sur images réguliers quand je suis tombé sur le très bon tutoriel de La grive musicienne, dont je vous reparlerai prochainement dans un autre article, et que vous pouvez trouver ci-dessous :

I don’t want to set the world on Fire, reprise de Greg McMonagle

Toujours dans mes pérégrinations sur internet, je voudrais partager avec vous cette version d’un célèbre titre des années 40 intitulé I don’t want to set the world on Fire créé par un groupe rhythm and blues The Ink Spots en 1941.

Vous avez certainement entendu cette musique, en particulier les plus jeunes, car elle fut choisi comme fond musical pour le teaser du jeu vidéo Fallout 3 (à noter qu’au tout début on y voit d’ailleurs une statuette d’une jeune hawaïenne ou tahitienne jouant du ukulélé).

Je trouve que la version au ukulélé de Greg McMonagle est particulièrement réussie. Vous pouvez trouver un exemple de tablature sur le site de Doctor Uke (et plus précisément ici). Vous pouvez également retrouver une transcription du morceau dans la même tonalité sur l’excellent site Ukulpic.fr.

Je n’allais quand même pas garder cela pour moi tout seul.

Wonderwall d’Oasis joué par Der Moppelt

Quand je dis que le ukulélé peut se jouer partout. En voici un exemple avec la très bonne reprise de la chanson Wonderwall du groupe Oasis par DerMoppelt et le tout à l’arrière d’une voiture.

Sur cette vidéo, nous avons en plus en haut à gauche les accords. Il n’y a plus qu’à s’entrainer à présent.

Si vous regarder la chaine youtube de DerMoppelt, vous verrez qu’il arrive même à jouer dans un zodiak sur une rivière. Bon ça bouge un peu mais c’est plutôt sympa.