Pour les débutants : le Ukulélé

Alors que la période estivale s’installe, j’ai eu l’occasion de flâner dans une maison de la Presse. Et oh surprise ! Que vois-je ? Un magazine intitulé  « Pour les débutants : Le Ukulélé ». Ni une ni deux, je saute sur l’objet, débourse la somme de 12.90 € et file à mon domicile afin de découvrir l’objet.

Première étape : qui a eu la bonne idée de faire ce magazine ? Et bien on n’en sait rien. Pas d’auteur, rien si ce n’est l’information d’un éditeur « Financière de loisirs » (sic) et le nom du directeur de la publication, de l’entreprise de réalisation et de création. Soit ! Mais ne nous arrêtons pas à si peu.

Qu’avons nous dans cet ouvrage de 146 pages ? Et bien comme son nom l’indique nous avons le nécessaire pour le débutant, et ce, organisé en 5 parties :

Première partie : Démarrer.

Effectivement le titre porte bien son nom. On y retrouve les différents types de ukulélés, les parties constituant l’instrument, des conseils d’entretiens, d’accordage, d’accessoires…

Deuxième partie : Techniques.

Ici place aux notes, aux accords, des conseils pour gratter (j’en parlerait plus bas), quelques exercices et techniques particulières (Chunk, picking trémolos, bend…)…

Troisième partie : Lire la musique.

Cette fois, on passe dans la théorie musicale (notes, portées, valeurs, armures, gammes…) mais aussi des conseils pour jouer en solo ou improviser…

Quatrième partie : Jouer comme…

Pas de transcriptions de morceaux pour des raisons de droits j’imagine, mais plutôt des tablatures pour fournir des types de musiques : styles Hawaien, McFly, Jazz via Amy Winehouse, Ed Sheeran mais aussi Bob Marley jusqu’à Kanye West entre autres. J’avoue que ce dernier, en particulier, m’a plutôt surpris sur un ukulélé.

Cinquième partie : Références.

Une petite série de questions/réponses, un petit lexique et une tables d’accord.

Et voilà on a fait le tour.

Alors mes impressions :

C’est une très bonne chose que le ukulélé soit mis en valeur et je ne regrette pas mes 12.90€ parce que je considère cela comme un don pour soutenir et qui sait peut être donné l’envie à d’autres éditeurs de sortir des magazines sur le ukulélé à l’instar de ce qui se fait au Royaume Uni ou aux Etats-Unis par exemple.

Ensuite je pense que le titre correspond bien au contenu. C’est vraiment un magazine pour celui qui ne connait rien au ukulélé et qui souhaite trouver facilement des informations sur le sujet entre l’achat d’un livre de mot fléchés et un magazine pour les enfants quand il sera temps de se faire dorer la pilule sur la plage. En plus tous les exemples sonores sont en mp3 et accessible par flashcode. Un coup de lecture avec son smartphone et on y a accès directement. Donc si l’objectif était celui-ci, je pense qu’il est atteint.

Par contre j’ai quelques regrets . Tout d’abord au niveau visuel. Le magazine est certes beau, sur papier glacé avec des photos bien prises mais par contre lesdites photos véhiculent une imagine un tantinet « benêt » à mon goût. Une vision un peu du  « Tout le monde sourie parce qu’on joue du ukulélé et que le ukulélé ça donne le sourire, on est heureux … ». Attention, loin de moi de ne pas adhérer à l’idée que le ukulélé c’est du plaisir avant tout mais là ça fait un peu trop. Jetais y un coup d’œil et vous me donnerez votre avis. Plus embêtant selon moi, certains éléments techniques par exemple la présentation des Tenors comme étant majoritairement en Low G et surtout les conseils de grattage du ukulélé. Alors peut-être ai-je tort mais à la lecture du magazine, le débutant devrait gratter son ukulélé au niveau de la rosace. Personnellement je dois me remettre en cause, et d’autres également car j’ai plus l’impression de gratter à la base du manche qu sur la rosace. J’ai essayé et conséquence : je n’ai plus de poignet. Alors je crains que le débutant s’obstine à suivre stricto-sensu le conseil donné et se retrouve en difficulté ce qui n’est pas l’objectif j’en suis sûr des rédacteurs du magazine.

Enfin, en dehors de la mention des deux principaux forums francophones, rien sur les lieux où il serait possible de se procurer de bons ukulélés. Pas d’informations de magasins, de sites internet… Plus ennuyeux, à mon sens, des conseils d’achats discutables. Un ukulélé à 20-30 € je crains que cela ne dégoûte plus l’apprenti ukuléliste qu’autre chose. Peut-être ai-je tord mais il me semble qu’un minimum de 80 à 100 euros est nécessaire pour avoir quelque chose qui tient la route (et l’accord).

Pour terminer, un regret sur l’image très datée de la pratique du ukulélé. Cela n’aurait pas fait de mal de parler des grands ukulélistes modernes tels James Hill, Jake Shimabukuro ou les grands rassemblements de ukulélistes à travers le monde, clubs et conventions…

Donc au total, bravo pour l’initiative mais peu encore mieux faire. N’hésitez pas à me donner votre avis sur le sujet. J’espère ne pas avoir été trop dur mais il est vrai que mon sentiment est assez mitigé.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s